Musée de Flandre à Cassel

Musée de Flandre à Cassel

Toute la richesse de l'âme flamande

Ce musée consacré à l'identité culturelle flamande attire chaque année 500 000 visiteurs. Et quelle identité ! Pluriel, traversé de nombreuses influences, l'art flamand s'exprime ici sous de multiples facettes (peintures, sculptures, mobilier) au cœur d'un fleuron de l'architecture civile flamande du 16e siècle. Prenez le temps d'admirer cette façade Renaissance et sa toiture percée de 17 petites lucarnes symbolisant les paroisses qui dépendaient de cette ancienne châtellenie. Dans cet hôtel dit de la Noble Cour, vous cheminez au fil d'un parcours qui vous emmène au gré de quatre thèmes à la découverte de collections religieuses, historiques, ethnographiques rares et originales, anciennes et contemporaines. Voici « Soumission et colère » au cœur de l'ancienne salle de la châtellenie toujours ornée de ses placards. On entre ici au cœur de l'histoire et des guerres qui ont façonné le territoire comme en témoigne l'impressionnant tableau de Francis Tattegrain illustrant la reddition des Casselois ou encore ces toiles illustrant la Bataille de Cassel. Plus loin, vous toucherez l'histoire du doigt dans bureau du maréchal Foch qui établit son QG ici pendant la bataille de l'Yser. Dans l'ancienne salle de justice, « Entre terre et ciel » fait la part belle à la représentation du paysage d'hier à aujourd'hui. Scènes religieuses, panoramas imaginaires, incursion au cœur de la sorcellerie, c'est un voyage qui amène jusqu'à la sublime Vierge au donateur Joos Van den Damme, un primitif flamand du 15e siècle. La balade se poursuit vers « Mesure et démesure » pour une plongée dans la vie quotidienne. Cabinet de curiosités et cuisine où natures mortes (Snijders) côtoient un château de cartes contemporain mènent aux fêtes et scènes galantes, prélude au dernier thème, « Ostentation et Dérision ». Ici s'exprime toute la folie flamande, son humour décapant et sa dérision gaie incarnée par le carnaval. Riche de peintures de grands maîtres tels Téniers, Savery ou Breughel, le musée est surtout un lieu vivant où vous poserez un regard neuf sur l'art flamand. Un site qui ne cessera de vous surprendre avec des expositions temporaires audacieuses, des acquisitions régulières, des prêts de collectionneurs et de grands musées, comme en ce moment un dépôt exceptionnel de huit tableaux par le musée des Beaux-Arts de Dijon.

Les expositions temporaires en 2018 et 2019.

« La figure ou le reflet de l'âme », jusqu'au 1er avril 2018.

« Entre Rubens et Van Dyck, Gaspar de Crayer», du 30 juin au 4 novembre 2018.

« La fête et la kermesse aux XVIe et XVIIe siècles en Flandre », du 16 mars au 14 juillet 2019.

Renseignements : Musée de Flandre, 26 Grand'Place, BP 38 - 59670 Cassel. Tél. : 03 59 73 45 60. museedeflandre@lenord.fr   ; www.museedeflandre.lenord.fr 

Horaires : Ouvert toute la semaine sauf le lundi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Le samedi et le dimanche de 10h à 18h. Fermé le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

Tarifs : Visite pour les individuels, tarif plein :5 € (hors exposition temporaire) / 6 € (pendant les expositions temporaires). Un audioguide est compris dans le prix d'entrée. Visites guidées le week-end comprises dans le prix d'entrée.

Tarif réduit : 3 € (hors exposition temporaire) / 4€ (pendant les expositions temporaires).

Entrée gratuite pour : les - de 18 ans et cas particuliers (demandeurs d'emplois, personnes handicapées). Entrée gratuite le 1er dimanche du mois, à l'occasion de la Nuit des musées en mai et des Journées du patrimoine en septembre.

Visites guidées pour les groupes : 80 € pour 1h et 25 personnes maximum, 100 € pour 1h30 et 25 personnes maximum, 130 € pour 2h et 25 personnes maximum. Ateliers : 30 € pour 1h, 50 € pour 2h.